Comment bien choisir son assurance professionnelle ?

Dans le cadre de l’exercice d’activités professionnelles, la vente de produits, leur usage ou l’exploitation de l’entreprise, il est primordial de souscrire une assurance pro. Une entreprise est, en effet, exposée à des dommages, causés aux acteurs de la société, à la clientèle ou à des tiers. Pour bien choisir l’assurance professionnelle adaptée à son organisation, il est utile d’effectuer une comparaison des formules proposées.

Le choix de l’assureur et des garanties

Pour bien choisir son assurance professionnelle, il est préférable de privilégier les compagnies d’assurance qui sont spécialisées dans votre secteur d’activité. Ces structures disposent de professionnels qui maîtrisent mieux votre domaine d’exercice et qui connaissent ainsi les différentes spécificités. Il faudra ensuite vous pencher sur la comparaison des garanties proposées par les différentes compagnies contactées. Lisez attentivement l’ensemble des détails du contrat (proposition, conditions générales de vente, …) pour pouvoir les comparer. 

Cette opération vous évite de tomber dans le piège des assurances financièrement avantageuses, mais qui mentionnent en option certains dommages immatériels non-consécutifs. Veuillez donc vérifier que toutes les activités de l’entreprise sont convenablement couvertes. Vous pouvez faire appel à Cover Insurance pour votre assurance professionnelle. Un assureur en ligne qui s’adresse à la clientèle professionnelle.

Les autres critères pour bien choisir son assurance pro

Si vous effectuez des prestations à l’étranger ou que vos produits y sont commercialisés, il faut vérifier l’étendue géographique du contrat. Vous devez également préciser l’emplacement de vos différentes structures implantées à l’étranger. De même, il est important de connaître les plafonds des garanties, qui définissent le montant seuil des indemnisations à la charge de l’assureur. Ces plafonds varient selon le type de sous-garantie et sont soumis à une limite globale par période.

En dernier, vous pouvez tenir compte des franchises qui déterminent la somme qui devra être prise en charge par l’entreprise en cas de remboursement de sinistre, comme un apport personnel pour un crédit. La franchise peut être un montant fixe ou calculé selon un pourcentage sur le montant total de l’indemnisation, avec un seuil minimum et maximum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *